[Focus agence] entretien avec Simon Tripnaux, fondateur de Buzzistic

Coté pile, Simon est un blogueur prolifique, éditeur de Tribords qui revendique 4000 visiteurs par jour, inventeur de Swopera.com ou de MonFrigo.net. Coté face, Tripnaux est fondateur associé de Buzzistic, agence digitale spécialisée dans le sur-mesure, avec une forte compétence sur le référencement naturel.

J’inaugure avec Buzzistic une série d’entretiens avec des agences, que j’interrogerai en particulier sur la relation client/prestataire. Un grand merci à Simon de m’avoir fait l’amitié de se prêter au jeu et d’essuyer les plâtres !

Pourquoi ce nom ?

simon tripnaux, buzzisticMême si ça ne paraît pas évident, l’idée m’est venue en 2008 en voulant trouver un nom qui sonne english avec l’idée d’un préfixe en « tic » comme « fantastic » etc. … d’où Buzzistic ! A l’époque le mot « buzz » avait encore le vent en poupe, c’était bien avant le ramdam… J’ai formulé le besoin de donner un nom à une partie de mes activités à ce moment là au moment où je quittais mon poste de « webmaster » (si) à l’agence interactive TXCX pour m’installer en Dordogne.

Si on décompose le nom ça donne aussi « Buzz is TIC », soit en français académique : « le ramdam ce sont les nouvelles technologies de l’information »… et ma foi, c’est tout à fait vrai !

Raconte-moi la création de Buzzistic

simon tripnaux, buzzisticEn fait, nous sommes deux collaborateurs qui s’associent sur certains projets web pour accompagner des entrepreneurs dans leur approche des nouvelles technologies. La création de l’entité sous ce nom « commercial » a été mise en place dès le départ pour le pôle création de sites et référencement ; cela dit, cela ne représente qu’une petite part de nos activités puisque ma collaboratrice Christelle Moreau est avant tout coach et consultante e-business ; son rôle est d’identifier les besoins réels des clients pour les amener à faire les bons choix. C’est à dire uniquement ceux qui leurs sont utiles.

Quel est le projet dont tu es le plus fier ?

simon tripnaux, buzzisticIl faut bien distinguer les projets que nous avons en édition, qui sont lancés de notre propre initiative, de ceux réalisés pour nos gentils clients. Au titre de ceux-ci, je dirais que je suis particulièrement fier d’avoir réalisé le site de l’artiste Ben Heine qui est quand même en passe de devenir une superstar dans son univers #photo et #web … Le site Psychanalyse en Ligne reste une de nos réussites les plus solides en terme de sites édités, même si Tribords n’est pas mal non plus dans son genre.

Enfin, dans le domaine des initiatives « labo », je suis assez content de ce que nous avons mis en place avec Swopera … tous ces projets ne demandent qu’à grandir et s’améliorer.

Comment travailles-tu avec avec les annonceurs ?

simon tripnaux, buzzisticLe travail actuel consiste à écouter les demandes de nos clients ; l’appellation « annonceurs » n’est pas totalement en phase avec la réalité du terrain car nous avons avant tout des contacts issus des entreprises bien ancrées. Ce sont des gens hautement qualifiés qui ne cherchent pas les paillettes et le jargon branchouille, où le vouvoiement et la demande en résultats règnent. De vrais défis.

Après avoir analysé avec eux leurs objectifs, nous préconisons les actions à mettre en place et la manière de les aborder. C’est à dire que nous voulons comprendre ce qu’ils font et pourquoi ils veulent être sur le web. Nous les guidons pour leur montrer comment faire et avec quels outils, puis nous mettons en place les choix une fois qu’ils sont validés.

Réponds-tu à des appels d’offres / Consultations ?

simon tripnaux, buzzisticOui, nous avons régulièrement des demandes de ce type car beaucoup de nos contacts se font par le bouche à oreille, dans ce secteur des PME et aussi un peu dans l’institutionnel. Pour une équipe réduite comme la nôtre, répondre à ce genre de demandes qui sont souvent très détaillées représente à chaque fois un vrai challenge.

Es-tu plutôt brief ou cahier des charges ?

simon tripnaux, buzzisticDans l’essence même de notre structure cela fonctionne un peu comme du conseil ou « coaching numérique » ; il est donc évident que les briefs, même très flous, sont notre préférence.

Cela dit, à titre purement professionnel, j’aime bien aussi répondre au pixel près à un cahier des charges très précis, en intégration par exemple. En développement PHP, il est souvent bien plus amusant d’être une force de proposition et de montrer aux clients toutes les choses incroyables qu’on peut faire avec un site web !

Quelles sont les conditions à réunir pour une bonne consultation ?

simon tripnaux, buzzisticIl faut que le client aie une idée très précise de ce qu’il veut faire sur le web, c’est à dire quel service le site doit lui rendre. D’autre part, il faut accepter, du coté client, de déléguer en définissant des objectifs.

Notre expertise est, comme son nom l’indique, le fruit de dizaines d’expériences ; le bricolage n’a pas sa place dans ce monde. Nous amenons souvent nos clients à comprendre qu’il n’y a pas de solutions toutes faites et aussi que tout est possible si l’on a un peu d’imagination. Un client qui voit son site comme un outil de travail productif, voilà ce qui nous plaît !

Comment définirais-tu une bonne relation annonceur/agence ?

simon tripnaux, buzzisticL’essentiel est de bien communiquer, c’est à dire bien se comprendre. Nous avons une très grande part de nos clients en télétravail : il y a le téléphone pour faire le point, puis toute une série d’échanges par email qui sont des questions, propositions, et validations. Quand ces échanges sont clairs et fluides, on avance bien.

As-tu un process de collaboration bien défini et si oui, quel est-il ?

simon tripnaux, buzzisticIl y a un protocole assez bien rodé pour le référencement parce que nous fournissons des rapports ; ils suivent les objectifs définis en amont et sont parfois liés à une garantie. L’ensemble de nos interventions sont très variées car elles arrivent à divers stades d’avancement des projets. Nous avons la souplesse de nous adapter aux clients et le simple fait d’être un binôme facilite grandement les prises de décision comme la communication. Les réunions sont donc très productives : les tâches sont réparties à la fin.

La remarque la plus débile qu’un client t’ait faite ?

simon tripnaux, buzzisticJe n’en vois aucune à mon souvenir. La plupart des questions ou idées qui ne cadrent pas avec les pratiques du web sont justement notre matière première. En référencement par exemple, il y a une grande part du travail qui consiste à expliquer les modalités de cette discipline. Cela permet de mieux définir les objectifs et d’éviter de se confronter à des malentendus sur les résultats. Parfois cela m’inspire même un billet comme celui-ci par exemple …

Et comme j’ai quand même envie d’apporter mon grain de moquerie à cette interview, je dirais que la remarque la plus débile m’est venue d’un acteur du web contacté via Linkedin qui fut tout colère car « dans le milieu on se tutoie » … Comme si la compétence était liée aux usages sociaux : aussi bien dans la sphère SEO que dans le digital en général, je préfère les preuves de qualité par les résultats.

La question qui fâche : quand vas-tu faire un vrai blog sur SEO ?

simon tripnaux, buzzisticEn fait je ne parviens déjà plus à tenir mon blog « vrac » qu’est Tribords et il me semble que j’y évoque de temps en temps mes intuitions en matière de référencement. Je préfère la formule qui consiste à raconter mes idées de temps en temps au milieu de mes partages que devoir me tenir à une ligne éditoriale très fermée, une thématique précise.

D’autre part, il me semble que le référencement est quelque chose de très complexe et sérieux à la fois ; je devrais passer mon temps à lire les avis de chacun, me positionner, réseauter énormément. Je ne pense pas que je puisse prendre ce genre de décision à la légère, j’aurais l’impression de ne pas refléter ma maniaquerie à sa juste valeur. Alors je préfère évoquer plutôt que d’expliquer. Je n’en ai tout simplement pas le temps, ce n’est pas du tout la même chose que de partager une chouette idée qu’on a trouvé ici et là comme je le fais pour le moment sur Tribords. Là bas aussi d’ailleurs, le rythme a baissé !

La question que tu aurais aimé que je te pose

simon tripnaux, buzzisticEst-ce qu’il y a de la neige chez toi ?

Rubriques : Gestion de projet

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

584 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Le meilleur des Google Fonts » « Community managers : votre jour est venu !
2 Commentaires
  1. Salut,
    Tribords est un de mes blog préféré, j’adore la variété qui est mise en avant dessus. Très sympa de faire connaissance avec Simon, je ne connaissais pas du tout ses autres activités, un personnage très talentueux.

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑