9 tactiques d’un manipulateur pour influencer les blogueurs

Attention, cette présentation peut choquer les blogueurs sensibles ! Certains blogueurs ne s’y reconnaîtront pas et sont effectivement loin des pratiques décrites ici. Quelques-uns sont assez cyniques pour jouer selon ces règles sans en avoir honte. Quelques hypocrites pousseront de hauts cris comme une nymphette à qui on mettrait une main au cul.

En réalité, derrière le cynisme revendiqué de son auteur, cette présentation invite à nous interroger sur la relation entre les blogueurs et les marketeurs. Bien sûr, ces techniques de manipulation s’appliquent davantage au contexte nord-américain et aux blogs qui publient plusieurs billets par jour. Pourtant, j’ai reconnu aussi certaines approches (et certaines tentations) dont même un petit blog comme le mien (env. 300 000 pages vues, 80 000 VU sur un an) fait l’objet.

Et vous, qu’en pensez-vous ?



Pour les 2 du fond qui maîtrisent l’anglais encore moins bien que moi, voici une synthèse rapide :

1. Les blogueurs sont pauvres, aidez-les à payer leurs factures
Donnez leur une bonne histoire qui va générer du trafic et donc potentiellement quelques ressources publicitaires et le tour est joué !
Les produits gratuits et autres échantillons sont également efficaces.
Aidez-les à se faire un nom et récoltez-en les fruits.

2. Dîtes-leur ce qu’ils veulent entendre
Les blogueurs n’ont ni le temps ni la motivation de vérifier leurs sources.
Utilisez les blogs pour qu’ils deviennent une source d’information et envoyez-leur les informations que vous voulez voir diffusées.

3. Donnez-leur ce qui se diffuse le mieux
L’important n’est pas tant la qualité que la capacité du contenu à être viral, ou à être perçu comme tel par le blogueur.
Scandalisez-le pour le faire réagir et faire réagir ses pairs !

4. Aidez-le à tromper ses lecteurs
Appâtez les clics et les commentaires en soignant les titres à travers des questions rhétoriques auxquelles les lecteurs auront envie de répondre.
Laisser la porte ouverte aux spéculations est le meilleur moyen de susciter l’attention du blogueur et donc de ses lecteurs, ce qui se traduit bien souvent par de nombreux clics et commentaires.

5. Vendez-leur quelque chose qu’ils peuvent vendre
Il y a une telle concurrence que les blogueurs sont comme les vendeurs à la criée d’hier, qui hurlaient « la guerre arrive » pour vendre plus d’articles que le voisin.
Ils veulent tous la même chose : du scandale, de la controverse, de l’humour et du sexe. Donnez-leur.

6. Tout est dans le titre
Qui va encore sur Presse-Citron ou Locita ? Non, nous cliquons sur les articles qui attirent notre attention depuis Twitter ou Google Reader.
Les blogs adorent l’exagération et les EXCLUSIF en majuscules, les people et le sexe.

7. Faites-les succomber au mirage des pages vues
Pour avoir des pages vues, il faut écrire sur des sujets qui font des pages vues.
Utilisez les trending topics, les tendances, les articles les plus populaires. M
ontrez que d’autres blogs traitent le sujet, les blogs se précipitent pour se copier les uns les autres s’ils pensent qu’il y a moyen de faire du trafic.

8. Tournez la technologie à votre avantage
Les plateformes déterminent ce que les blogueurs peuvent publier. Le blogging impose une fréquence très importante et donc des billets courts.
Ne vous embarassez pas de concepts complexes, les blogs n’ont de temps que pour du simple et du sensationnel.
Structurellement et économiquement, les blogs ne peuvent voir le monde que d’une manière : un billet fait en 5 minutes.

9. Inventez, tout le monde le fait
Pour capter l’attention, les billets ont besoin d’un angle qui transformeront une information insignifiante en scoop.
Il suffit donc de faire passer votre histoire pour une exclusivité pour qu’ils se dépêchent de la publier.
Les blogueurs ne vérifient qu’après avoir pubié, quitte à faire un 2eme billet. Prenez-les donc à leur propre jeu !

Lire aussi sur Choblab

Influenceurs ou ambassadeurs de marque : que choisir ?

Médias sociaux : comment choisir les influenceurs

Annonceurs et blogueurs : amours tarifées ou pas ?

Rubriques : Marketing, Médias sociaux

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

584 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Consommation : le rôle du digital [stats – dataviz] » « Blogger : faits et chiffres
6 Commentaires
  1. euh, c’est vrai que ça laisse pantois mais en ce qui concerne la tactique numéro 1: « les blogueurs sont pauvres », c’est tout de même un peu insultant non?

    • Qui a assez de pognon pour refuser de l’argent facile, surtout en temps de crise ? Et qui insulte qui ? Les blogueurs n’insultent-ils pas leurs lecteurs avec leurs pubs AdSense et autres vidéos sans intérêt ? Certains n’ont pas besoin de marketeurs sans scrupules pour essayer de mettre un peu de beurre dans les épinards. Et pour autant, je ne me permettrais pas de juger mes confrères, les temps sont durs…

      • @Choblab : Pareil.
        @Redaction Toulouse : Et être pauvre n’est pas une tare : il m’arrive d’être pauvre parfois, genre entre le 20 et le 27 du mois, ce qui ne m’empêche pas de me kiffer ;)

  2. Sans scrupules ces marketeurs ! :) En ce qui me concerne, je suis à l’abri avec ma cinquantaine de vue approximative par jour et je commence à peine à m’en sortir avec ces histoires de médias sociaux (qu’est-ce qu’ils vont pas inventer !) alors ça ne risque pas de m’arriver.

  3. J’ai un peu la même impression que Tipi. Cela décrit surtout les blogs buzz et people, même si pour moi les blogs comme JournalDuGeek rentre dans le « buzz» . Des titres déformés pour attirer le clic, etc. comme si les sites de cette envergure en avaient besoin…
    Pour ma part, il n’y a que le premier point qui m’a concerné, qui même si il profite beaucoup aux annonceurs qui font gagner des cadeaux aux lecteurs, c’est un des rares moyens de faire un peu connaître son blog.
    Finalement, il faut penser à deux choses : Vérifier l’info et penser à nos chers lecteurs.

  4. Pas mal du tout.
    J’avoue que je suis quand même très loin de ces histoires. D’ailleurs, un billet en 5 minutes chez moi fait peut-être 200 mots mais n’a rien d’intéressant avant de le remodeler/enrichir.
    Sinon, toutes ces histoires de buzz pour vendre, d’inventions, de copie sur d’autres est probablement le cas sur tous les blogs buzz et people.

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑