Emailing : deux méthodes pour tester son efficacité

A/B testing ou tests à variables multiples ? Voici quelques éléments pour évaluer la méthode la plus adaptée à votre problématique.

L’emailing et les newsletters restent des valeurs sûres du marketing digital. Leur optimisation implique de tester et re-tester pour trouver des voies d’amélioration.

L’A/B testing

Vous comparez deux versions (A et B) d’une variable pour identifier celle qui obtient le meilleur taux de conversion. Par exemple, le sujet de l’email peut être « une super promo pour toi le jeune » ou « 85 % de réduction sur les iPad jusqu’à 17h« .

Le test à variables multiples

Vous comparez plus de deux variables : X sujets d’emails, l’emplacement des images, les call-to-action… Attention, il faut un nombre important de destinataires pour que les résultats soient significatifs.

Quelques conseils pour réussir vos tests

  1. Concentrez-vous sur les variables qui comptent vraiment
  2. Restez cohérents (évitez de comparer un sujet de message et l’intitulé du Call-to-Action
  3. Travaillez sur des objectifs mesurables
  4. Gagnez du temps en mesurant les résultats de campagnes passées
  5. Cadrez vos tests avec un test par variable
  6. Fractionnez vos listes si nécessaire
  7. Optimisez les éléments testés

Que tester en priorité

  • Les call-to-action : taille, couleur, emplacement, intitulé, ton… ce sont autant de variables et de combinaisons à tester.
  • La personnalisation : une erreur d’adressage ou de nom et la personnalisation peut devenir un facteur majeur de rejet. Je me souviens encore des courriers adressés à Mme Chob que je recevais des 3Suisses… Testez et re-testez.
  • Le sujet : les accroches qui fonctionnent le mieux ne sont pas toujours celles qu’on croit…
  • L’émetteur : « Chob » ou « Chob, de choblab.com » ou la « chobletter », variez les combinaisons jusqu’à trouver celle qui fait mouche.
  • Le design : vérifiez l’affichage sur les différents clients de messageries et les webmails, et sur différents terminaux (desktop, tablette, smartphone…).
  • Le timing : le taux d’ouverture peut être meilleur le lundi à 8h que le mercredi à 14h, mais vous ne le saurez qu’après avoir testé !
  • Et aussi le type d’offre commerciale, le rédactionnel, la version plein texte ou avec mise en page enrichie…

Et voici le tout en une infographie tellement bien que quand tu cliques dessus, elle devient lisible.

Emailing : A/B testing ou tests à variables multiples ? Source : EmailMonks

Lire aussi

Rubriques : Marketing

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

584 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Web design : comment se faire une culture typographique » « Skeuomorphisme, flat design, material design : de quoi parle-t-on ?
1 Commentaire
  1. Merci infiniment pour ces précieux conseils

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑