Pour évaluer le site Internet d’une marque, j’ai essayé de dégager 10 critères, répartis sur 3 questions essentielles : qui, quoi et comment.

Au cours de mes balades interactives, je tombe sur des sites Internet de marque de qualité inégale. J’ai essayé de reprendre un de mes premiers billets, un peu raté je l’avoue, pour essayer de dégager les caractéristiques d’un site de marque réussi. J’ai écarté de ces critères la dimension « sociale » ou communautaire, qui relève pour beaucoup d’une stratégie digitale globale et qu’on ne peut apprécier sur le seul site de marque.

Les 10 commandements d’un site de marque

Qui ?

1. La marque me permet d’identifier clairement son identité, sa personnalité
2. La marque me fait sentir en quoi elle est unique et différente
3. La marque m’explique simplement son business model (si nécessaire)

Quoi ?

4. La marque me fait retenir son principal message
5. La marque répond à un de mes problèmes (ou à une envie)
6. La marque me donne l’espoir de développer mes performances ou ma vie personnelle

Comment ?

7. La marque fait appel à mon imagination et pas seulement à ma raison
8. La marque m’engage à rester assez longtemps sur le site pour vouloir en apprendre plus sur elle.
9. La marque me donne envie de parler d’elle à d’autres personnes
10. La marque me raconte une histoire

Pour terminer, une mini-revue de 2 sites de marque aux positionnements et aux produits très différents

Daum

daum

Une identité forte, avec une baseline qui annonce la couleur « Art is the ultimate luxury ». La jolie formule traduit bien le positionnement de la marque. En revanche, c’est dommage de ne mentionner l’art cristal que dans la balise title…

On aime la présentation des collections, à travers une navigation immersive qui emmène l’internaute dans un beau voyage. On apprécie l’humanisation des oeuvres à travers les artistes, sauf que le clic sur un artiste ne nous permet pas de revenir à l’oeuvre… C’est bien aussi de donner la possibilité de partager la fiche d’une oeuvre, mais on voudrait un addthis ou un sharethis plutôt qu’un simple formulaire…

L’impression générale reste positive, avec un site classieux et moins froid qu’on aurait pu le craindre.

Petit Bateau

petit-bateau

Disons le tout net, c’est une vraie déception. Pour une marque qui bénéficie d’un tel capital sympathie (au moins du mien !), avec des pubs TV plutôt réussies, ce site est un crime !

Aucune identité, aucun message, une animation à 2 balles en entrée et une police baveuse pour la navigation, le fond n’a rien à envier à la forme. On se prend à espérer un peu d’humanité quand on tombe sur la Valise maternité (rubrique idées futées) mais non, juste une liste de produits et pas de conseils pour la maman. Message reçu : partage cet heureux événement avec mon tiroir-caisse. « Entre vous et nous », la boîte à idées est un simple formulaire de 250 caractères… Cette mini-analyse de site n’y tiendra pas.

Un conseil à Petit Bateau, aller voir Planet Vert Baudet et prenez exemple…

Voir aussi

Comment bien designer l’information : les critères

http://www.daum.fr/