Votre site web peut être optimisé en détournant les principes du home staging. Vous éviterez une refonte coûteuse, longue, voire inutile, tout en améliorant l’expérience utilisateur.

Votre site web ne vous plaît plus. De manière plus objective, il n’obtient plus les résultats escomptés. Vous êtes tenté de tout casser pour reconstruire sur des bases saines ? C’est probablement une mauvaise idée. L’amélioration continue présente de nombreux avantages :

  • ne pas s’épuiser dans un projet dont on ne voit pas le bout
  • pouvoir tester par petits lots et mesurer rapidement ce qui fonctionne
  • ne pas perdre vos visiteurs avec un changement brutal

Les principes du home staging s’appliquent assez bien à un site Internet. Ils se rapprochent du growth hacking et visent à apporter de la valeur avec un investissement minimal.

web staging ou les principes du home staging appliqué à votre site internet

1. Nettoyer votre interface

Pour commencer, vous allez gommer les incohérences graphiques et ergonomiques.

  • Typographie : choisissez une ou deux polices bien lisibles, avec une taille suffisamment grosse pour être lue sur n’importe quel écran. Ajoutez un interlignage confortable. Vérifiez que vos liens apparaissent bien comme tels.
  • Visuels : mettez à la benne les images de mauvaise qualité, ou les « made in USA » qui puent la banque d’images low cost. Profitez-en pour jeter les icônes du siècle dernier.
  • Couleurs : sauf si vous vendez de la peinture, revenez à une palette simple. Deux couleurs peuvent suffire à donner de la personnalité à un site web.
  • Espace : n’ayez pas peur du vide. Un site web aéré fixe le regard sur les contenus et les fonctionnalités les plus importantes.
  • Vieilleries : le texte défilant, les animations Flash… Si vous êtes nostalgique, louez un espace, pardon, créez un mini-site dédié pour entreposer les vestiges d’un autre temps.

2. Désencombrer le site web

Vous allez agir à plusieurs niveaux

  • Contenu : supprimez les pages inutiles, plus nombreuses que vous ne le croyez. Aidez-vous des statistiques pour objectiver vos décisions. Ensuite, faites des coupes franches dans vos textes, dans vos paragraphes, dans vos phrases, dans vos mots. Hachez menu ! Car le poète a dit : plus c’est long, moins c’est bon.
  • Technique. Vous avez deux priorités : un affichage correct sur tout type d’écran et un chargement rapide des pages. Les modalités de mise en oeuvre vont varier selon votre architecture technique et le CMS utilisé. Gardez à l’esprit que mobile ne veut pas dire mobile et que ça change tout. Sur cet aspect technique, investissez un peu et faites appel à des spécialistes pour vous accompagner.

3. Réaménager

Vous allez viser le fonctionnel et l’efficacité. Essayez de repérer les points de friction, ces grains de sable qui suscitent la perplexité ou le rejet de vos visiteurs.

  • Simplifiez et optimisez les formulaires.
  • Misez sur un moteur de recherche performant.
  • Revoyez votre navigation avec un œil neuf, en organisant vos rubriques autour des actions de l’utilisateur par exemple.

4. Revaloriser vos contenus

Le site web nettoyé et en ordre, vous avez l’opportunité de mettre en valeur vos principaux contenus et services.

  • Reprenez vos landing pages en soignant leur référencement naturel : titre, description, intertitres, images… et leur efficacité : promesse, preuves, call-to-action.
  • Commencez par le top 5 de vos pages, puis élargissez au top 10. Prioriser certaines pages a trois vertus. On atténue l’effet montagne infranchissable qui décourage. On s’assure que ces pages sont facilement accessibles depuis la page d’accueil et qu’elles sont bien référencées. On jette les pages inutiles.
  • Cette valorisation ne se limite pas au SEO. Elle sera complétée par une présence intelligente sur les médias sociaux adaptés à vos cibles.

5. Harmoniser le tout

Cette dernière étape consiste à s’assurer de la cohérence d’ensemble.

  • Rectifiez les déséquilibres qui ont pu se créer au fil du temps entre les rubriques et les sous-rubriques.
  • Harmonisez la qualité et la quantité des contenus en fonction des grands axes stratégiques de votre site.

6. Dépersonnaliser ?

On atteint ici la limite de cette brillante comparaison, tant la personnalité de votre marque est primordiale. Personnalisez au contraire votre site web pour qu’il ne ressemble pas aux autres. Votre marque doit s’exprimer dans l’interface graphique, mais également dans la tonalité utilisée.

Soyez vous-mêmes, soyez différents !