Le billet à liste : entrez dans la matrice #blogging

Le billet à liste est un des plus populaires et des plus faciles à lire : les lecteurs peuvent facilement le scanner pour trouver la ou les infos qui les intéressent. Voici un tutoriel pour rédiger ce type de billet sans coup férir (j’aime les expressions désuètes).

Il y a quelques temps, Hubpsot publiait un billet-fleuve accompagné de 5 modèles tout prêts, du prêt-à-bloguer en quelque sorte. Avant de crier au loup sur la standardisation dus blogging, voyons un peu de quoi il retourne et ce que propose Hubspot.

Dans le cadre de cet exercice de style, je traduirai les recommandations de Hubspot en utilisant ce billet : Blogging : 12 signes de succès qui s’arrosent. Les extraits de cet article seront indentés et en italiques.

Tutoriel : rédiger un billet à liste

Quelques recommandations générales :

  • Organisez votre liste : par ordre chronologique ou alphabétique, du plus important au moins important, ou par étapes
  • Veillez à sa cohérence : respectez pour chaque point un ton et une longueur proches
  • Rappelez le chiffre dans le titre de votre article s’il s’agit d’une liste numérotée.

Planifiez votre billet

Etape 1 : Identifiez votre public

Pour qui écrivez-vous ce billet ?

Les blogueurs, néo-blogueurs, ex-blogueurs et futur blogueurs

vie-blogueur-pas-fleuve-tranquilleEtape 2 : Identifiez votre message clé

Que doit-on retenir de la lecture de votre billet ?

La vie d’un blogueur n’est pas un long fleuve tranquille

Etape 3 : Réfléchissez à quelques titres

Inutile de trouver le titre idéal avant d’avoir commence à rédiger, même si ça peut aider à trouver un fil directeur. HubSpot propose de choisir une version de travail, qui sera affinée ensuite pour garantir que le titre reflète bien le contenu de l’article, attire l’attention des lecteurs et est optimisé pour le référencement.

Etape 4 : Posez les grandes lignes

Un billet à liste comporte généralement :

  • Une introduction  : posez le contexte pour introduire ce qui va suivre.
  • Un développement  : expliquez et commentez chacun des points de la liste.
  • Une conclusion  : terminez brièvement en reprenant ce que les lecteurs ont appris.

Quels sont les éléments nécessaires pour introduire votre sujet, expliquer chaque point et rappeler au lecteur ce qu’il a appris ? Utilisez ces questions pour vous aider à créer vos grandes lignes.

Compléter le modèle de billet à liste

Etape 5 : Rédigez l’introduction

En rédigeant votre intro, vous devez garder une question en tête : comment je vais établir de la crédibilité et de l’empathie avec mon public pour introduire mon sujet ?

Sentez-vous libre de garder l’introduction pour la fin, il est parfois plus facile d’introduire un billet une fois qu’on a écrit l’essentiel.

1. Rédigez une première phrase pour donner envie au lecteur d’en savoir plus.

Lancer un blog réserve son lot de galères et autant de petites satisfactions.

2. Donnez des exemples pour emmener le lecteur.

Qui n’a pas commencé à rédiger un billet avant d’aller jeter un coup d’oeil sur son lecteur de flux RSS et y trouver son billet déjà rédigé par un confrère ?

3. Faites la transition avec votre liste.

Les étapes d’un blog, de sa création à son rythme de croisière, sont autant de victoires qui méritent d’être fêtées dignement.

Etape 6 : Rédigez le corps du texte

Rappelez-vous, votre développement prolonge ce que vous avez promis dans votre intro. Utilisez des paragraphes, des puces, des listes numérotées, différents niveaux de titres ou un mix de tout ça.

Blogging, let's celebrateInterrogez-vous : comment faire pour éviter la confusion et quels visuels ajouter pour faciliter la compréhension de mes lecteurs ?

1. Utilisez un titre ou un texte en gras pour attirer l’attention sur le 1er élément de la liste, puis une description et/ou une image ou un autre élément multimédia.

1) Trouver LE thème graphique qui va bien

Tu définis tes critères, tu parcours des dizaines voire des centaines de listes de thèmes avant d’en choisir un. Tu essaies d’apporter une touche personnelle pour avoir un blog vraiment unique… et tu t’aperçois que le thème si ardemment cherché ne convient pas pour tel ou tel détail. Et tout est à refaire…

2. Continuez votre liste sur le même schéma (les transitions entre les éléments sont inutiles).

10) Lire un message d’encouragement

D’autant plus plaisant que tu ne l’attends pas. Les commentaires sur tes billets peuvent être intéressés puisqu’ils servent (aussi) la visibilité de leur auteur. Le jour où un quidam prend le temps d’utiliser un formulaire de contact juste pour te dire qu’il apprécie ton blog, alors tu pourras prendre une double dose…

3. Transition vers la conclusion.

Etape 7 : Rédigez la conclusion

Dans votre conclusion, vous paraphrasez votre message clé évoqué plus haut et/ou vous posez une question à vos lecteurs.

1. Résumez ce que le lecteur a appris ou les bénéfices qu’il a retirés de la lecture de votre billet.

La vie d’un blog n’est pas un long fleuve tranquille, mais chaque tornade traversée se limite finalement une tempête dans un verre d’eau (ou d’autre chose, c’est selon…).

2. Posez une question pour encourager le lecteur à réagir.

Je me suis limité à mes expériences personnelles, heureuses ou malheureuses. Si vous souhaitez partager les vôtres, les commentaires n’attendent que vous !

Etape 8 : Rajouter des liens vers d’autres ressources

Aidez vos lecteurs à identifier d’autres ressources utiles, qui donneront plus de details et/ou de crédibilité à votre billet.

Faire des liens vers d’autres billets de votre blog lui permet d’accroître sa visibilité dans les moteurs de recherche et d’augmenter le nombre de pages vues ainsi que le temps passé sur votre site. Les liens externes complètent votre billet et vous rendent plus crédibles.

Lire par ici

Lire par là-bas

Etape 9 : Finalisez votre titre

Reprenez la version de travail et voyez comment le rendre plus pertinent, spécifique, sexy, concis et optimisé pour le SEO.

CTAEtape 10 : Choisissez votre call-to-action

Vous voulez que vos lecteurs s’abonnent à votre newsletter ? Qu’ils tweetent ? Qu’ils téléchargent un libre blanc ?

Buvez un coup !

Mon avis

Je vois déjà certains blogueurs chevronnés (ou pas) balayer d’un revers de la main ce modèle prêt à l’emploi. J’avoue avoir eu des réticences : s’il suffisait de remplir des formulaires pour rédiger des billets… Et pourtant, les journalistes apprennent bien à écrire différents types d’articles : brèves, synthèses, portraits, éditos, etc. Pourquoi refuser qu’on puisse dégager une méthode pour ce type de billet si on l’accepte pour le journalisme ? Je ne veux pas relancer le débat blogueurs/journalistes et le professionnalisme supposé des uns contre l’amateurisme présumé des autres. En revanche, j’ai tendance à penser qu’un journaliste qui ne respecte pas un minimum de règles (la pyramide inversée par exemple) commet une faute professionnelle alors que je n’ai pas la même perception en lisant un blog.

Blogueurs et blogueuses amateurs, mes amours !

Je ne parle pas ici des magazines professionnels qu’on continue de continue de classer dans la catégorie blogs comme Frenchweb ou Locita, mais des blogs tenus par des des gens qui ont un métier ou une activité à côté. Quand je suis sur un blog, je n’ai pas les mêmes attentes, je ne suis pas dans le même état d’esprit que quand je lis un article de presse. Lire un billet de blogueurs que j’apprécie, c’est comme déguster une lettre ou une carte postale d’une personne qui m’est chère. Plus que le fond de l’article, c’est la personnalité que je viens retrouver. Que ces blogueurs utilisent ou non des techniques d’écriture professionnelles ou non, peu importe. L’essentiel est qu’ils arrivent à injecter un peu d’eux-mêmes dans leurs articles…

Je pense enfin qu’il faut savoir doser l’utilisation de ces billets à liste. C’est ce qu’on a pu reprocher à Kriisis à une époque. La répétition des billets à liste, leur caractère systématique, pouvait en lasser certains, même avec son expertise et sans qu’on puisse lui reprocher le caractère impersonnel de ses articles. Ces billets à liste sont donc à consommer avec modération !

Rubriques : Médias sociaux

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

586 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

R comme référencement, refonte, relations blogueurs, responsive, ROI, RSE… #dictionnerd » « Comment choisir une agence digitale ?
1 Commentaire
  1. Enfin un bon résumé, qui va à l’essentiel sur la création de posts efficaces ! J’aurais juste ajouté le fait de promouvoir les posts qui DOIT être une priorité.

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑