Twitter et la matrice des faux-lowers

Le marché noir aux followers sur Twitter pourrait atteindre 360 millions de dollars. Qui sont les acteurs de ce marché et qui en profite ?

L’offre : grossistes, revendeurs et individus

Les grossistes

Tapis dans l’ombre, ils triturent les outils pour passer outre les règles de Twitter.
Par exemple, les captchas sont les mots ou les chiffres qu’on demande parfois de saisir à la fin d’un formulaire pour tromper les robots. Pour 1,39 dollar, on peut télécharger l’API d’un logiciel pirate (Death by Captcha) et tromper 1000 captchas. Cela vous reviendra à 11,52 dollars à mois pour acheter des adresses IP via HideMyAss.com, et les comptes semblent issus de différents endroits du monde. Complétez avec 5 dollars pour 500 comptes Yahoo vérifiés et le tour est joué !

Les vendeurs

Ils préfèrent être qualifiés d’experts en marketing…
Leur apparence honorable masque leurs fourbes méthodes. Ils utilisent les outils des grossistes pour vendre des des milliers de pseudo-followers et gagner entre 2 et 30 dollars par compte.

Les acteurs de seconde zone

Ils s’appuient également sur les outils des grossistes.
Ils achètent des licences entre 999 et 5000 dollars : le prix varie selon le niveau de personnalisation des comptes et inclue bien entendu les mises à jour et un an de support.

Les individus

L’autre solution : payer de vraies personnes pour être suivi.
Beaucoup sont basés en Chine, où les médias sociaux connaissent une forte croissance. Les vrais-faux abonnés coûtent entre 1 cent et 3 dollars pour des follow ou des retweets…

La demande et le miroir aux alouettes

Les acheteurs

Ils sont frais mes followers !
En moyenne, il faut débourser un peu plus de 11 dollars pour un paquet de 1000 followers. Comptez 9 dollars par mois pour 5 retweets quotidiens. Sinon, vous pouvez choisir un forfait à 19 dollars par mois : 150 nouveaux followers par mois, des rapports en PDF, un suivi en temps réel et un service support accessible 24h/24 et 7j/7.

Ne nous laissez pas impressionner par le nombre de followers de certains comptes. Une ruse fréquente consiste à suivre des comptes de personnes ou d’entreprises reconnues pour se donner un vernis de légitimité.
Par exemple, si Coca-Cola atteint 75 % de vrais followers, Barack Obama compterait 20 % de comptes inactifs et 52 % de comptes factices parmi ses abonnés.

Les pigeons

Parmi les pigeons, les marques, parfois mal conseillées, sont assez bêtes pour acheter des followers inutiles et pour le faire d’un coup. D’autres célébrités ou personnalités politiques ont succombé au chant des sirènes.

Twitter et le marché noir des followers
Source : How to Get a Million Twitter Followers by Christmas

Lire aussi sans bouger d’ici

Twitter : Faux-lowers et vrais spammeurs
La série des #sociotweeps

Lire ailleurs

Combien avez-vous de faux followers sur Twitter ?
Bloquer les faux comptes Twitter avec Fake Followers

Rubriques : Médias sociaux

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

584 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Social Login : 1. Facebook, 2. Google » « Un générateur de formulaires en ligne qui donnent envie de répondre !
1 Commentaire
  1. C’est quand même dingue qu’on en soit arrivé là, acheter des followers, ou même des fans sur Facebook. Et au final ça sert juste à pigeonner les petits que nous sommes et qui se disent, « tiens je vais le suivre lui, il a 4000 followers, il doit être important! » ou « tiens elle a l’air super sérieuse cette boite, elle a 60000 fans sur Facebook »…

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑