Twitter : Faux-lowers et vrais spammeurs

Quand on commence à se prendre au jeu de Twitter, il faut bien avouer que chaque nouvel abonné est une source de plaisir. Ne nous voilons pas la face, plus les followers sont nombreux, plus l’égo en est flatté. Et pourtant, l’influence tant espérée peut-elle se mesurer à la quantité ? Pour appuyer mon propos, je m’en vais vous narrer une histoire authentique, exemplaire et cruelle.

Ca commence comme un conte de fées

Le 9 juillet 2010, je reçois un message d’alerte m’indiquant un nouveau follower. Comme tout Twitter-addict, j’espère que le nouveau sera influent pour que son influence rejaillisse à son tour sur moi ;-) Et je ne suis pas déçu : le gars compte pas moins de 14564 abonnés. Jackpot ! Mon influence sur le continent américain va grimper en flèche… A moi l’Amérique !

Mais un élément du dit message me rend circonspect : 3 tweets. D’un naturel optimiste, je me dis que sa parole est d’or et que les 14564 abonnés doivent bouillir d’impatience de voir le 4eme tweet… Dans le doute, je m’abstiens de le suivre, les 3 premiers tweets ne me semblant pas particulièrement prometteurs.

Le 17 juillet suivant, une sentence implacable gâche mon début de journée sous la forme d’un message envoyé par TwUnfollow.com (qui m’alerte quotidiennement des laid(e)s qui cessent de me suivre) : snapon3 ne me suit plus, sans doute vexé et courroucé de mon indifférence. « Pourquoiiiiiii ? » ai-je spontanément hurlé à la mort, m’attirant des regards où l’inquiétude se mêlait à l’incompréhension.

Morale de cette triste histoire

Bien sûr, je me suis immanquablement posé des questions existentielles : vivre sans être suivi par snapon3, est-ce vraiment vivre ? L’affirmative ayant fini par s’imposer, j’en ai conclu que la course aux followers était vaine et que la qualité des Twittos qui me suivent et que je suis l’emporte sur la quantité. Ca ne m’empêche pas d’être encore suivi par quelques dames à la tenue légère et à la pose suggestive, mais heureusement, celle qui partage ma vie n’en sait rien…

Lire aussi ailleurs

Lire aussi sur Choblab

TwUnfollow.com

Rubriques : Médias sociaux

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

584 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Les pages Fan de Facebook n’en mènent plus large ! » « Choblab’s search story : la vidéo
4 Commentaires
  1. Agence Référencement

    8 août 2010 — 21 h 32 min

    c’est vrai, mais un grand nombre de followers ça sert a koi ?!!

  2. Spanon3, un vrai pseudo d’espion digne des meilleurs romans de John le Carré ! Pas tout compris à ces histoires virtuelles de « suiveurs » et de « suivis », mais bien retenu qu’il peut s’y glisser de redoutables intentions séductrices …Pas si novateur le web finalement…

  3. Tu m’as bien fait rire.

    Yves

  4. C’est vrai que souvent, on a des followers de 2 jours et après hop unfollow … Tout ça pour que les mecs derrière les bots gagnent des followers ! Mais dans quel intérêt ? Quand on ne met que 3 tweets sur un compte, jvois pas trop le but de faire des bots pour être suivit si l’on ne gagne rien derrière ^^

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑