Hellohikimori (HKI) est l’un des studios de création digitale les plus créatifs, en France et même dans le monde. Sachez que leur reconnaissance internationale s’étend largement au-delà de mon top 30 des agences interactives françaises, puisqu’ils ont raflé une vingtaine de FWA Awards. Excusez du peu !

N’allez pas chercher chez HKI des sites utilitaires et banals ; leur job, c’est d’imaginer des expériences interactives qui vous font voyager. Merci à eux, et en particulier à Pauline, d’avoir bien voulu répondre à mes questions avec franchise.

Pourquoi ce nom ?

HKI_miniDéjà parce que nous sommes très admiratifs voire même fans de la culture japonaise (David y a vécu quelques temps avant HKI). On a trouvé le nom à partir du terme « hikikomori » qui désigne les jeunes japonais qui se retirent de la société et sont capable de vivre reclus pendant des mois voire des années. C’est un phénomène japonais assez fréquent. Et à l’époque de la fondation d’Hellohikimori, c’est vrai que dans leurs parcours professionnels à ce moment-là, David et Nathalie, les deux fondateurs, se sentaient assez proches de cet état d’esprit. On y a apposé « Hello » devant, pour montrer qu’on était tout de même ouverts au monde.


Racontez-moi la création du studio

HKI_miniDavid et Nathalie ont créé le studio il y a 9 ans. Ils se sont rencontrés il y a environ 12 ans dans l’agence dans laquelle ils étaient tous les deux DC [NDLR: Directeurs de la création]. Ils auront mis 3 ans à se parler, mais, par la force des choses, ils se sont mis à travailler directement ensemble et à remporter de plus en plus de pitchs tous les deux. L’idée est venue de quitter l’agence en question dans laquelle ils ne se retrouvaient plus et de monter leur propre structure pour se reconcentrer sur leur coeur de métier, la création.


Quel est le projet dont vous êtes le plus fier ?

HKI_miniRécemment, nous avons sorti un film pour Parfums Givenchy, pour le nouvelle collection de rouge à lèvres, Le Rouge. Nous sommes très fiers de ce film, déjà parce qu’on est très heureux d’avoir pu travailler pour et avec la Maison Givenchy dont l’esthétique et l’univers est très proche du nôtre. On a adoré cette collaboration de A à Z, et il en ressort un des projets qui nous a le plus excité et plu de réaliser.


Quels conseils donneriez-vous à un candidat qui veut travailler chez HKI ?

HKI_miniD’être un vrai passionné. Nous sommes tous des caractères passionnés, par ce qu’on fait notamment mais pas seulement. On a une culture assez commune, autour des séries, des zombies, des jeux vidéos aussi. Et des burgers, évidemment.


Quelles sont les qualités qu’il doit avoir pour vous séduire ?

HKI_miniEtre entier, passionné et un peu dingue. Etre force de proposition créative aussi.


Quelle sont les spécificités d’un studio digital par rapport à une agence interactive classique ?

HKI_miniOn tient vraiment à cette appellation de studio de création, déjà parce qu’on est une petite structure (nous sommes 11 aujourd’hui) et on tient à préserver ce côté familial et à rester peu nombreux. Aussi, la création est vraiment notre coeur de métier à tous, et tout le monde chez HKI a un parcours atypique, différent mais créatif. Nous sommes tous complémentaires, et nous impliquons tous sur chacun des projets. Rester une petite structure nous permet d’avoir une relation privilégiée avec tous nos clients.

Aussi, on ne sous-traite rien, on fait tout nous-mêmes et en interne, de fait, on ne vend que notre travail, nos idées, nos productions.

[Focus sur le travail avec les annonceurs]

Travailler directement avec un client final ou via une agence de com’, quelles différences cela implique-t-il ? Sur quels points êtes-vous vigilants dans l’un et l’autre des cas ?

HKI_miniOn travaille de plus en plus en direct avec nos clients, et de moins en moins par le biais d’agences. Pas forcément par choix, mais il se trouve que c’est comme cela que notre modèle a évolué. Les clients entendent parler de nous et de nos réalisations et nous contactent directement, ce qui évite des intermédiaires subsidiaires. On aime être proche de nos clients, leur parler en direct, pour comprendre au mieux leurs attentes, et on essaye de préserver cette relation, ce qui est très important pour nous.

Lorsqu’il nous arrive de travailler avec d’autres agences, en partenariat ou parce qu’elle servent d’intermédiaires, on fait surtout attention à ce que la communication entre les équipes (les leurs, la nôtre) soit fluide, histoire qu’on ne perde pas de détails ni de temps à comprendre ce que veut le client. On essaye aussi d’être attentif au fait de pouvoir conserver une force de proposition créative, et d’amener cela aussi sur les projets pour lesquels des agences peuvent nous contacter. Mais en général, celles qui nous appellent connaissent notre mode de fonctionnement, et ne le font pas uniquement pour la partie production d’un projet. On essaye d’être impliqués le plus possible en amont par rapport au brief, pour pouvoir proposer les solutions les plus créatives qui soient, qu’il s’agisse de DA et de développement d’ailleurs.


Répondez-vous à des appels d’offres / consultations ?

HKI_miniTrès rarement. On fait très peu de compètes également. Les clients viennent nous voir avec leur projet parce qu’ils savent ce qu’ils vont pouvoir trouver chez nous.

 

Etes-vous plutôt brief ou cahier des charges ?

HKI_miniPlutôt brief.

 

Quelles sont les conditions à réunir pour une bonne consultation ?

HKI_miniUn brief clair, une marge de manoeuvre créative qui nous est laissée, de la confiance, et de la communication.

 

Comment définiriez-vous une bonne relation annonceur/agence ? (ou Studio/agence)

HKI_miniA peu près la même réponse que ci-dessus. De la confiance, et une compréhension mutuelle.

 

Avez-vous un process de collaboration bien défini et si oui, quel est-il ?

HKI_miniNon

 

La remarque la plus débile qu’un client vous ait faite ?

HKI_minisharpsuits.net

 

La question qui fâche : à quand le blog de HKI ? ;-)

HKI_miniOn est déjà actifs sur Facebook et Twitter ! On en avait un il y a quelques années, mais on a arrêté faute de ressources et de temps. On verra.

 

La question qui fait plaisir : c’est à vous de choisir, vous avez carte blanche !

HKI_miniOù mange-t-on le meilleur burger de Paris ? Au Beef Club, rue jean-jacques Rousseau dans le 1er.

 

Retrouvez HKI sur Facebook et Twitter