Beaucoup feignent d’ignorer les standards en matière d’accessibilité des sites Internet. Nombreux également sont ceux qui en ont une vision très restrictive, limitant l’accessibilité aux handicaps visuels et auditifs.

En réalité, l’accessibilité concerne toutes les déficiences, ponctuelles ou permanentes, et englobe notamment les handicaps cognitifs et neurologiques.

L'accessibilité d'un site web concerne tous les handicaps

L’accessibilité est une contrainte mais surtout une opportunité de simplifier un site web. L’objectif est que chacun puisse le consulter, mais également interagir en toute circonstance. Rappelons également qu’un code propre qui respecte les règles d’accessibilité est un facteur important (même si non suffisant) pour le référencement naturel.

La Web Accessibility Initiative (WAI) rappelle l’acception très large du mot

L’accessibilité du Web peut aussi intéresser des organisations comme des personnes qui ne présentent aucune déficience. Par exemple, un principe fondamental de l’accessibilité Web est la flexibilité qui consiste à répondre à des besoins, à des situations et à des préférences variés. Cette flexibilité bénéficie à toute personne utilisant le Web, y compris celles qui sans avoir de déficience font face à différentes situations, comme une connexion à faible débit ou une incapacité temporaire (telle qu’une fracture au bras).