Pour une meilleure expérience utilisateur : arrêter de se faire plaisir

J’ai déjà évoqué ici l’illusoire facilité de créer un site Internet. En termes de conception web, l’un des principaux écueils tient aux contraintes imposées par la direction et/ou les communicants. Leur cahier des charges ne se préoccupe pas des besoins réels des utilisateurs, mais se résume aux messages qu’ils souhaitent faire passer ou au pouvoir d’attration supposé de certaines informations. En réalité, on se fait plaisir en mettant en avant des contenus dont on est fier (à tort ou à raison) sans tenir compte des attentes des visiteurs.

Dans la présentation ci-dessous que je vous engage à lire dans son intégralité, je retiens en particulier ce schéma. En prenant l’exemple d’un site web d’une université, il illustre bien la dichotomie entre ce que propose la page d’accueil et ce que les gens recherchent vraiment.

Ce que veulent la direction et les communicants VS ce que veulent les gens

J’aime également ce tableau qui montre la complémentarité entre les apports respectifs des statistiques et de l’expérience utilisateur. En un mot, Google Analytics explique ce que font les gens, l’expérience utilisateur explique pourquoi.

Les stats et métriques expliquent ce que font les gens, l'expérience utilisateur explique pourquoi

Et la présentation dans son intégralité.

Rubriques : Design, Gestion de projet

Auteur : Chob

Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

582 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


Profil Google+

Stockage dans les nuages : comparatif » « Repose en paix, Google+
2 Commentaires
  1. L’analyse est juste mais biaisée. Il manque un élément de réflexion pour tirer des conclusions amenant à la refonte de la page d’accueil. Je m’explique: dans l’exemple cité, les gens recherche le numéro de téléphone de la police du campus. L’étude nous indique que des internautes sont passés par la page d’accueil pour trouver l’information, mais elle ne nous dit pas combien sont arrivés à cette même information en atterrissant sur la bonne page en tapant une requête plus longue dans un moteur de recherche. L’allongement des requêtes de recherche rend finalement peut utile la page d’accueil, sauf si l’on souhaite en faire un fourre tout…

  2. C’est tellement vrai ! J’affronte ce genre de problèmatique tous les jours dans mon boulot. Faire passer le message n’est pas simple, entre le « user experience » qu’on aimerait vraiment mettre en avant et le « customer is king » avec lequel il faut négocier sans arrêt, c’est vraiment pas simple. Je copie colle ces quelques images afin d’essayer de m’en servir pour l’avenir. Merci.

Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

Haut ↑