Web design et usabilité : rédaction de contenu pour le web

Penchons-nous aujourd’hui sur les les grands principes de contenu Internet. Il s’agit à la fois des règles de présentation et des règles de rédaction.

Structurer le contenu pour le web

Regrouper le contenu dans des blocs distincts

  • S’appuyer sur les balises HTML <h1><h2><h3>…
  • Donner un titre principal à chaque page en utilisant <h1>

Les listes plutôt que des blocs de texte

Préférer les listes à puces aux longues énumérations de mots séparés par des virgules pour structurer et faciliter la lecture.

Fournir des résumés de page et des liens internes à la page si la page est longue.

Vérifier la cohérence entre les pages de contenus

Utiliser des templates pour les pages dont les contenus sont similaires, et s’assurer de leur diffusion auprès des producteurs de contenus.

Astuce
Une bonne structuration de contenu facilite la lisibilité et l’accessibilité. Pour vérifier qu’une page est bien structurée, il suffit de désactiver les styles sur son navigateur : si la page reste intelligible et facile à lire, il est probable que la page respecte les points ci-dessus.

Les fondamentaux de l’écriture web

La « pyramide inversée » : l’information importante en premier

  • Commencer avec un titre qui résume l’information
  • Continuer avec un chapô qui présente les détails les plus significatifs
  • Terminer avec les points les moins importants

La règle de l’information importante en premier s’applique au niveau de la page, mais également au niveau des titres, des liens et des phrases.

Adapter le niveau de langage aux publics cibles

  • Supprimer tous les mots inutiles et éviter les mots longs et compliqués
  • Utiliser le jargon ou le vocabulaire spécialisé que quand il est bien connu de votre cible
  • Tester le langage utilisé auprès de vos différents publics

Utiliser la voix active plutôt que passive

La voix active utilise moins de mots et est plus facile à comprendre.

Faire court

  • Mots courts
  • Phrases courtes : de préférence inférieures à 21 mots
  • Paragraphes courts : moins de 6 phrases, un sujet unique

Utiliser sans modération les listes à puces ou à chiffres

Ajouter des tableaux ou des schémas pour couper les blocs de texte

Mettre en valeur les mots et les phrases clés

  • Eviter de le faire sur des passages trop longs : la lecture devient plus difficile et la mise en valeur perd de sa force
  • S’appuyer sur la sémantique appropriée : <strong> et <em> plutôt que <B> et <i>

Ne pas utiliser pour le corps de texte

  • les majuscules
  • le soulignement
  • l’alignement à droite, centré ou justifié

Illustration

structuration de contenu et ergonomie

Voir aussi sur Choblab.com

      Lire ailleurs : mes 2 sites préférés et un article de haute volée

      et LA présentation de Môssieu Luc Legay

      Ecrire pour le Web en 2010  

      View more presentations from Luc Legay

      Rubriques : Design

      Auteur : Chob

      Passionné par le digital sous toutes ses formes : médias sociaux, web design, emarketing, outils utiles, blogging, open data, dataviz...

      585 articles, certains bons, d'autres moins ;-)


      Profil Google+

      Web design et usabilité : optimiser images et documents » « Twitter : les chiffres du phénomène
      3 Commentaires
      1. Merci pour cet excellent article, la vidéo est très bien faite aussi et le blog plein d’infos utiles : bravo !

      2. Merci pour ce commentaire judicieux, les grands principes sont effectivement faits aussi pour être contournés ou détournés, encore faut-il les connaître.
        Revenez quand vous voulez, c’est gratuit ;-)

      3. Bonne synthèse des fondamentaux. ;)

        Ensuite c’est la pratique et le bon sens qui jouent. Il ne s’agit pas d’appliquer les grands principes à la lettre.

        Par exemple « phrases inférieures à 21 mots »… tout dépend. Je n’ai jamais compté le nombre de mots de mes phrases, tant que ça se lit bien. On sent tout de suite si c’est trop long et laborieux, que ce soit 15 ou 40 mots.

        « Terminer avec les points les moins importants » : pas toujours. Parfois, c’est bien de relancer l’attention, de susciter une réaction, de revenir sur les points cruciaux de la page de façon dynamique pour inciter à l’action…

        Et « Utiliser sans modération des listes à puces » : trop de listes tue la liste quand même. :)

        Sinon l’illustration est parlante !
        Et je découvre ce blog. Je reviendrai ;)

      Les commentaires sont fermés, mais n'allez pas induire que cela reflète mon caractère.

      Copyright © 2017 Choblab | Mentions légales

      Haut ↑